Utopie d'entreprise - prospective

Une inspiration grand angle et une stratégie radicale pour construire un monde soutenable et désirable, en se donnant de nouvelles perspectives.

Utilité au monde

L’utopie d'une entreprise contributive

Radical vient de racine. L’utopie d’entreprise est radicale, parce qu’elle se préoccupe de l’essentiel. Les actions et les décisions d’une entreprise ont des effets sur un patrimoine qui nous est commun (eau, air, qualité des sols, réserves, mais aussi conditions de vie, dignité, bien-être, autonomie…). Donc chaque décision nous concerne tous, puisque cela nous affecte, affecte ce que nous avons à gérer en copropriété, en le respectant.

Pour être prospère et désirée (par ses collaborateurs, ses riverains, ses partenaires…) l’entreprise doit interroger son utilité dans la société, une belle occasion de remettre à plat son champ des possibles.

Pour initier des stratégies efficaces, nous regardons l’entreprise avec deux filtres.  Son implication dans un monde soutenable (écologique et humaniste), une analyse des risques et responsabilités, sans complaisance. Contribue-t-elle à l’amélioration de ce patrimoine ou à sa dépréciation ? Sa pertinence, sa capacité à répondre aux nouvelles tendances fondamentales (aspirations des individus, modes de vie émergents, nouvelles technologies, société du lien…).

C’est l’occasion de prendre un temps pour poser toutes les problématiques de l’entreprise, pour les croiser, un temps pour déposer les incertitudes et poser les voies de résilience. C’est aussi le moment de construire sa place dans un écosystème pus large, son incontournabilité.

Exploration – Choix - Mobilisation

Une intervention en trois temps.

Nous explorons les nouvelles tendances, les signaux faibles, les nouvelles économies, les innovations, les minorités émergentes. Imaginons les risques de vos métiers, marchés, localisation, filières, ce qui vous « expose ». Ce qui dans un monde impermanent et interdépendant vous rend résilient… ou pas.

Nous posons des objectifs radicaux et des critères de décision. À partir de votre socle s’ouvre alors un champ des possibles L’utopie ouvre l’audace, l’imaginaire, des idées concrètes : l’écosystème ressource pour faire résilience, d’autres « liaisons » avec son environnement, des chantiers expérimentaux, de nouveaux métiers, d’autres logiques, des croisements, de nouvelles offres…  Nous sommes inspirés par le biomimétisme, l’innovation frugale, une vision en scénario d’usage, le piratage… L’utopie est pragmatique, toutes les portes d’entrée sont recevables.

  • Temps 1: Anticipation & complexité : travail prospectif et créatif réalisé par Yannick et Sandrine Roudaut.
  • Temps 2: Une ou deux journées avec le ou les dirigeant-e-s pour partager ce travail et poser l’utopie d’entreprise ensemble.
  • Temps 3: Une conférence, un séminaire en intelligence collective, pour lancer, diffuser la dynamique utopiste avec son écosystème.