Nos conférences

La prise de conscience est le préalable à toute action constructive. Susciter l’envie de se transformer, d’engager son organisation dans le monde en devenir, passe par la lucidité, la prospective et le désir. Prendre acte et se projeter, sont deux actions indissociables. Notre approche complexe de la transformation du monde est le socle de nos conférences. Elles sont construites avec vous. Voici quelques thèmes. Vidéos sur notre chaine youtube.

Conférences

Yannick Roudaut

1. Nous vivons une nouvelle RenaisSens
La renaissance européenne a été marquée par la fin des certitudes, l’abandon du géocentrisme comme vérité acquise et l’émergence d’un nouveau monde. Depuis quelques années, notre monde occidentalisé et ses vérités sont en déclin. Une  nouvelle civilisation émerge.

2. Zéro Pollution : les contours du monde de demain
Dérèglement climatique, contamination des eaux, des sols, de l’air…avons-nous d’autres choix que de viser un monde sans pollution ? Abolir la pollution pourrait être le catalyseur d’une nouvelle révolution économique et technique . Biomimétisme, frugalité, économie circulaire, fonctionnalité, nous ouvrent la voie d’un monde soutenable.

3. Quelles entreprises en 2040 ? Virtuelles, réelles, éphémères… ?
Au regard de la pénurie annoncée des ressources naturelles, des pollutions générées, et de la révolution numérique, nos organisations économiques sont contraintes de se réinventer rapidement. Quel sera notre rapport au travail en 2040 ? Quelles formes auront les entreprises ? Existeront-elles encore ?

4. L’entreprise contributive : tu fais quoi dans la vie ?
La rentabilité ne peut être une finalité. Elle n’est que la juste sanction d’une mission, d’une contribution à la préservation ou la réparation du patrimoine commun. Une entreprise doit dégager des bénéfices au sens latin du terme : Bene ficio, qui fait du bien…à ses collaborateurs, à la nature, à ses clients, à la collectivité. Mode d’emploi.

5. Innover, pour quoi faire ?
Entre la nécessaire frugalité et l’essor du tout numérique, il est parfois bien difficile de s’y retrouver. Quelles sont les sources d’innovations compatibles avec les enjeux planétaires actuels. Quelles sont les pistes de résilience à explorer sans plus attendre ?

6. Transhumanisme ou hyperhumanisme ? Quel modèle de société voulons-nous ?
La fuite technologique nous dessine une société duale où seule une poignée d’individus élus bénéficiera de la vie éternelle pendant que le reste de l’humanité subira les conséquences des dérèglements climatiques. Une autre voie est possible. Elle consiste à développer ce qui fait notre humanité..

7. Du rapport de forces au rapport de flux : bienvenu dans un monde latéral, collaboratif.
Les organisations pyramidales sont condamnées à se transformer. L’une des conséquences de la digitalisation du monde est la latéralité. Fini le management en force, brutal et pyramidal. Une organisation systémique, polycellulaires, s’impose. Pour des raisons technologiques, résilientes et philosophiques.

Témoignages

« Juste avant mon intervention j’ai écouté avec grand intérêt un conférencier . Il s’agit de Yannick Roudaut. Je n’ai jamais entendu une personne capable de faire une telle synthèse sur la crise financière, économique, industrielle, les dérives du système bancaire et financier, le rôle de la Chine, des pays arabes, et de relier tout cela au développement durable et à l’avenir de nos modes de vie et de consommation ».
Joel de Rosnay, conseiller de la présidence de la Cité des Sciences.

« La conférence de Yannick Roudaut est d’une grande richesse. Il donne plein de pistes, c’est passionnant »  Mathieu  –  “Cela fait trois fois que je le vois mais il y a toujours des pistes nouvelles, je ne m’en lasse pas”. Adeline.

Conférences

Sandrine Roudaut

1. Métamorphose radicale du monde, de la société, de l’individu.
Les enjeux auxquels nous sommes confrontés simultanément . L’issue avec un nouveau triptyque vertueux : un monde soutenable / l’esprit collaboratif / les outils d’un numérique conscient. La nouvelle société du lien se construit avec homo-complexus, l’homme individué, animal social, élément de la nature.

2. Pourquoi ne changeons-nous pas ? Le peut-on ? Comment convaincre ?
Analyse des freins au changement et des antidotes. Les stratégies, outils et postures pour libérer l’inspiration, modifier les comportements durablement et toucher différents publics (stratégie, cadre d’innovation, management, scénario d’usage, design empathique, communication co-engageante)

3. Transition, RSE, croissance verte, tout cela retient l’ancien de monde. Passons à l’utopie !
L’analyse des freins au changement démontre que la « transition » est une perfusion contre-productive. Seule l’utopie permet d’innover et de mobiliser l’audace, l’intelligence et les énergies. La résilience passe par des inspirations radicales : biomimétisme, écosystème ressource, frugalité, circularité, objectifs zéro, piratage, expérimentation dans l’imperfection.

4. L’utopie pour faire grandir le monde, innover et s’accomplir.
Techniquement et historiquement le monde avance avec les utopies. Une vision radicale et pragmatique permet d’innover, de briser les cloisons, les croyances et les peurs, pour passer à un nouveau stade d’évolution. Les utopies sont aussi des quêtes existentielles essentielles à chacun.

5. L’utopie numérique : fantasmes, mythes et diversion. High tech Low future ?
Plaidoyer pour un numérique conscient et une humanité augmentée. Mise à plat des effets (écologiques, philosophiques et sociaux) d’une société qui a pour seul récit d’avenir : le numérique. Entre pollutions, servitude volontaire et surveillance, c’est quoi le sens ?

6. Désobéissance, résistance, utopie et radicalité. Avons-nous d’autres choix ?
Notre monde œuvre à sa perte, des intérêts particuliers nuisent à l’intérêt général. Il est temps d’interroger l’Histoire et la psychologie. Pourquoi dans notre grande majorité nous soumettons-nous à des autorités illégitimes, à des modèles absurdes. Qui sont les Résistants, les Refusants, les utopistes qui font basculer le monde ?

7. Êtes-vous un ou une suspendu(e) ? Engagement et accomplissement personnel.
De l’utopie d’un monde meilleur à l’utopie d’être. Comment peut-on être engagé et heureux ? Peut-on être heureux sans s’engager ? Accomplir une vie sans renoncer à soi. S’accomplir en étant le plus soi possible, en se mêlant de la grande marche du monde. Hygiène de libre vie, du corps à l’esprit.

Témoignages

Lors de notre soirée Prestige, nous avons eu le privilège d’accueillir Sandrine Roudaut. Cette soirée était composée de deux conférences de Sandrine sur le thème de L’UTOPIE et d’un World Café associé. Plus qu’une chercheuse-semeuse d’utopie, c’est une “Happy-cultrice”, militante exemplaire pour elle mais accueillante et bienveillante envers chacun: elle nous laisse la place et l’envie d’avancer sur le chemin de la construction d’un monde plus juste.” Bénédicte Sauvebois & Julien Cavadore du CJD Montpellier

« Votre intervention était une claque. Mais une claque salutaire. C’était radical sans être donneur de leçon. J’en suis sortie avec une pêche, un espoir que j’avais perdu !  Merci !» Julie

« Particulièrement au fait des problématiques d’avenir de notre secteur, c’est avec une franchise des propos, une démarche prospective et une intelligence des idées que Sandrine Roudaut est intervenue dans le cadre du Congrès UNIMEV sur l’innovation et le développement de nos activités. L’avenir sera dans le partage au service de la société. Nous remercions vivement Sandrine d’avoir partagé avec nous ses visions. » Matthieu Rosy, Directeur Général, UNIMEV (union des métiers de l’évènement)