La tentation du choc c’est de suranalyser #covid19

La tentation du choc c’est de réagir, écrire, comme pour reprendre le contrôle et conjurer l’incertain, (im)poser des voies, dire le futur. Le risque c’est d’oublier ce que l’on a compris “avant”, qui peut-être prend sa dimension maintenant.

Comme ce Présages de 2018 que l’on m’a renvoyée avec cette citation :

«notre modèle économique mondialisé est ultra fragile. Une épidémie, qu’est ce qui se passe ? »

Depuis longtemps cette évidence me travaille. Alors je l’ai réécouté ce Présage .

Avec Alexia Soyeux on a parlé

  • de la traversée de la peur
  • De l’humanité qui grandit avec les chocs
  • De la force du désir pour sortir de la sidération
  • De cette époque passionnante, du tragique au sublime
  • De l’inattendu donc, car tout peut arriver. Positif comme négatif.
  • Avec humilité garder, on ne sait pas d’où viendra le premier choc.
  • Du biomimétisme comme source d‘inspiration résiliente
  • De la sagesse que nous avons tous
  • De la légèreté dans l’engagement et la gratitude pour les précurseurs
  • De la dissonance cognitive
  • De la confiance pour antidote
  • De l’Islande et sa réaction face à la crise financière
  • Des Résistants et Refusants
  • De la joie, la nécessité de fuir les fâcheux
  • Du temps qu’on ne peut plus perdre

En ces temps suspendus , rester concentrée…

Présages, le podcast qui porte bien son nom…

Retour aux actualités